Isabelle Touzanne
Hypnose et Soin énergétique à Boussens
Isabelle Touzanne
Hypnose et Soin énergétique à Boussens

Le Reiki dans les hôpitaux

Le Reiki dans les hôpitaux

Le Reiki peut être considéré comme une méthode complémentaire aux soins médicaux allopathiques.

Il ne consiste en aucun cas à remplacer un soin allopathique mais parfois à le compléter, à le renforcer et sans nuire à la personne.

Le Reiki à l'hôpital

  • Détendre, relaxer le receveur et le préparer à recevoir ses soins 
  • Pourquoi ne pas donner un traitement pour démarrer les soins et ensuite proposer au receveur de faire des séances de Reiki pour l’aider à accepter ou tout simplement pour se sentir mieux.
  • Les médecines parallèles non médicamenteuses n’ont pas la prétention de prendre la place des médecines allopathiques. 
  • Il aide en donnant l’énergie vitale que le receveur a perdu pendant la maladie ou la douleur.
  • Aux Etats-Unis les praticiens Reiki travaillent avec des médecins, des chirurgiens, et autres personnels soignants. 
  • 80% des hôpitaux utilisent le Reiki en complément de la médecine allopathique. 
  • Il demande même à ce que soit formé le personnel. 
  • En France, le Reiki est pratiqué à l’hôpital de la Timone à Marseille (dans divers services), à l’hôpital de Briançon (service gériatrie), Institut Curie, Hôpital Georges Pompidou, Saint-Brieuc, Rodez, Annemasse en compléments des traitements de chimiothérapie (coupeur de feu suite à brûlure, cicatrisations,…) et autres pathologies.

  • Ainsi que dans d’autres structures non notifiées officiellement où certains personnels soignants sont initiés pour aider les malades.
  • Le REIKI n’est pas encore reconnu en France. Mais petit à petit, les personnes malades ainsi que les médecins s’y intéressent.  
  • En travaillant en binôme avec le corps médical, les traitements médicaux peuvent être diminués et les douleurs physiques, psychiques peuvent être atténuées.
  • Le receveur sera plus détendu, plus réceptif au traitement médical après une séance de Reiki. Donc, se sentira beaucoup mieux.
  • Bien que le receveur ressente ou pas les effets du soin, l’énergie circulera tout de même et ira là où le corps en a le plus besoin.
  • Un receveur consentant sera plus réceptif et avancera plus vite dans le soulagement en fonction de la pathologie.
  • Mais aussi et toujours avec un suivi médical.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.